Oloneo : que la lumière soit !

14 07 2010

Les développeurs français semblent avoir un attrait logoheader.png
irrésistible pour le traitement HDR
(High Dynamic Range).

Après Photomatix, c’est au tour de Oloneo de proposer sa vision du traitement HDR via la première version beta de son logiciel PhotoEngine.

oloneophotoengine.png

Capable de prendre en charge les fichiers RAW, le grand intérêt de Oloneo PhotoEngine réside dans sa capacité à montrer les résultats des réglages en temps réel.

Orienté vers la gestion de la lumière, PhotoEngine propose les fonctions suivantes :

  • HDR ToneMap (à partir d’une ou plusieurs photos)
  • HDR ReLight (à partir de deux photos et jusqu’à six)
  • HDR DeNoise (à partir de deux photos)

Cette dernière fonction est essentielle pour le HDR. En effet, par nature, le traitement HDR tendra à déboucher les zones sombres qui généralement sont bruitées.

Rapide et courte prise en main :

PhotoEngine est constitué (un peu comme Lightroom) de deux parties distinctes.

- La première est l’explorateur, qui affiche les vignettes (re-dimensionables) des photos présentes dans le dossier indiqué. Aucun problème pour afficher des jpg, des raw (.cr2) et des tif, même si ces derniers mettent un temps certain pour apparaitre. La navigation est extrêmement fluide mais il faut utiliser l’ascenseur sur la droite pour faire défiler les vignettes (le défilement à l’aide de la roulette de la souris ne fonctionne pas).
C’est à partir de cette fenêtre que l’on peut sélectionner les photos à traiter (de manière très simple) et choisir parmi les trois fonctions indiquées ci-dessus, ce qui aura pour effet de basculer automatiquement vers la seconde partie.

- La seconde est l’éditeur proprement dit. Et c’est là que PhotoEngine exprime toute sa puissance.
Les réglages effectués sont instantanément restitués, ce qui permet de juger immédiatement du résultat.
Un mode de traitement automatique est proposé aux côtés de modes où l’on peut affiner certains aspects jusque dans le moindre détails.

- Ensuite, il est possible de sauvegarder l’image obtenue au format jpg, tif ou rcd (format spécifique à PhotoEngine).
Les espaces de couleurs sRVB, Adobe RVB et ProPhoto RVB sont proposés au moment de la sauvegarde aux formats jpg ou tif.

Conclusions

Après cette rapide prise en main, PhotoEngine apparait comme très rapide et très intuitif.
Contrairement à d’autres logiciels, il ne propose que les réglages essentiels et permet d’aboutir à un résultat satisfaisant en quelques mouvements de curseurs.

A noter que Oloneo PhotoEngine peut être défini comme éditeur externe de Lightroom. Cependant, le retour dans Lightroom ne fonctionne pas automatiquement (comme le ferait un plug-in) et la date/heure de prise de vue est remplacée par celle de la date/heure de la modification dans PhotoEngine (les EXIFs ne sont pas conservés, du moins dans le cas du format tif).

A quand un vrai plug-in pour Lightroom ? Des EXIFs conservés ? Attendons !

Pour l’instant, PhotoEngine n’existe que pour l’environnement Windows (et en langue anglaise). Mais une version pour Mac semble être en préparation.

Nous n’avons rencontré aucune limitation fonctionnelle avec cette version. Antoine Clappier, Président de Oloneo et développeur de PhotoEngine, vient juste de nous signaler que la version beta expirera le 1er octobre 2010.

Téléchargement gratuit de la version 1 beta [en] :

http://www.oloneo.com/en/page/download.html


Actions

Informations



2 réponses à “Oloneo : que la lumière soit !”

  1. 21 08 2010
    CHAINQUIOU GUY (20:17:22) :

    21/08.
    Bonjour.
    Pouvez-vous, pour mon usage personnel et amateur, m’adresser sous forme de pdf votre texte ci-dessus relatif à OLONEO PhotoEngine ? De plus je ne vois pas comment se fait la fusion de deux ou trois fichiers TIF issus de NEF !
    Si vous pouvez m’aider ! les vidéos de OLONEO ne m’ont pas aidé, en les suivant je n’arrive pas au même résultat, voire même je ne peux pas continuer !
    Merci d’avance.
    Bien cdt.
    Guy CHAINQUIOU.

  2. 21 08 2010
    PHOTO [numérique] (21:15:41) :

    Je ne peux pas, de manière simple, générer un pdf à partir du texte du message.
    Par contre, vous pouvez parfaitement faire un copier/coller du texte et l’importer dans tout traitement de texte.

    Concernant la fusion :
    A partir de 3 NEF, Photoengine générera (comme tout éditeur de photo) 3 fichiers de travail au format TIF. Ce sont ces 3 fichiers TIF qui seront fusionnés en un seul fichier TIF résultat. L’intérêt du format TIF dans ce cas est sa portabilité et surtout son codage sur 32 ou 64bits (contrairement au jpeg qui ne code que sur 8 bits) qui permet de conserver la dynamique maximale de la photo résultante.

    Normalement, il n’y a pas à se soucier de cette « cuisine interne » puisqu’elle est entièrement faite de manière transparente par PhotoEngine.

Laisser un commentaire




sakura974 |
mariagepriscillaetolivier |
sierra1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | venissime
| Ma passions : la photgraphie
| elendian & auscar