X-Rite ColorChecker Passport

30 09 2009

X-Rite ColorChecker Passport dans Calibration MSCCPP_b

Reçu [1] hier soir, voici mes premières impressions.

Pour rappel, ColorChecker Passport permet de créer des profils Adobe DNG afin d’obtenir des couleurs précises et cohérentes[2]

Le produit est contenu dans une boite au format DVD et comporte une cible de couleur ainsi q’un CD-Rom contenant le logiciel. On regrettera l’absence de manuel d’utilisation aussi bien sur le CD-Rom que sur le site de X-Rite.

L’installation est simple et se passe sans problème :
- une application « standalone » est installée
- un plug-in pour Lightroom est installé

A noter qu’il est possible de télécharger le logiciel gratuitement (après inscription) sur le site de X-Rite.
Mais il n’a d’intérêt que si l’on possède la cible de couleur ColorChecker Passport (Toute autre cible, même X-Rite, NE pourra PAS être utilisée).

Passport_Tshape dans DNG
Illustration issue du site xrite.com

L’application « standalone » ne prend que des fichiers préalablement convertis au format DNG.
Pour l’utiliser, il faudra donc installer et utiliser le Convertisseur DNG de Adobe.
L’application « standalone » est sensée détecter automatiquement la présence de la cible de couleur sur la photo, et elle le fait bien.
Ensuite, un profil de couleur au format .cdp sera généré à partir de la photo de départ et pourra être utilisé dans une autre application compatible, telle que Adobe Camera RAW ou autre.

screengrabs dans LightRoom
Illustration issue du site xrite.com

Le plug-in Lightroom, quant à lui, est utilisable directement à partir de LR (!) et sans conversion préalable en format DNG.
On peut donc appliquer la fonction directement à partir d’un RAW.
Dans ce cas, le plug-in est installé sous forme d’un « export ».
Lorsqu’il est lancé sur une photo, le plug-in génère un profil d’étalonnage qui apparaitra aux côtés des profils déjà installés (ACR 2.2, ACR2.4, Adobe Standard, Adobe Faithful, etc)
Mais, pour pouvoir utiliser ce profil, après sa création, il faudra fermer LR et le relancer (dommage…).

Pour l’avoir essayé, j’ai pu finalement comparer la différence de rendu entre les profils Adobe/les profils du constructeur et le profil généré.
Si on part du principe que le profil généré par ColorChecker Passport est le plus proche de la réalité (fait directement à partir d’une cible étalonnée), il faut reconnaitre que les autres profils donnent des rendus différents, y compris Adobe Standard.
Ces profils Adobe ou constructeurs sont bien entendu des moyennes (ou des compromis) qui doivent couvrir une large plage d’utilisation.
Il m’apparait néanmoins que même si j’avais choisi d’utilisé systématiquement le profil Adobe Standard, ce dernier ne fonctionne pas si bien que ça dans certains cas.

Ceci dit, le système fonctionne et fonctionne bien : lorsque le profil est appliqué, les couleurs claquent et sont proches de la réalité !
Et avec Lightroom, il est facile d’utiliser ce profil sous toute la série de photos faites dans les même conditions, même si la cible n’est pas présente sur les photos (sauf sur celle qui a servi à créer le profil !).
Reste maintenant à savoir comment on enlève de la liste le profil généré par ColorChecker passport…

La suite ? Essayer le système sur des photos de portraits …

———————————

Notes

[1] Il est possible de commander ColorChecker Passport chez ColourConfidence (d’autres distributeurs offriront vraisemblablement ce produit dans un futur proche)
112€, port compris, livraison en 5 jours ouvrés.

[2] La cible ColorChecker Passport comporte non seulement une palette de couleurs destinée à la création de profils DNG, mais aussi une charte de gris ainsi qu’une charte « créative » destinée à effectuer des variations de température de couleur.
 


Actions

Informations



4 réponses à “X-Rite ColorChecker Passport”

  1. 18 11 2009
    alpac (12:08:59) :

    Bonjour
    merci pour vos interventions, notamment sur le forum utiliser lightroom.
    je possède la color check et les couleurs sont effectivement plus clinquantes.
    Je me pose la question de savoir si il est opportun de faire des profils en fonction de ses objectifs, ceux ci normalement interviennent dans la colorimétrie, je suis en Canon et je possède du série L et aussi des objs plus modestes
    il me semble que les calibrations faites sur 2 illuminants sont plus « fins »
    la « qualite » de la lumière a t’elle une influence par exemple charte a l’exterieur par temps couvert ou non

    merci

  2. 18 11 2009
    PHOTO [numérique] (13:41:29) :

    l’influence de l’illuminant (température de couleur de la source de lumière) est largement plus grande que la différence de colorimétrie entre un objectif et un autre.
    Donc, non, il ne me semble pas utile, au premier degré (et même au second…), de faire des profils en fonction des objectifs.

    Un profil à 2 illuminants permet de couvrir plus de situations d’éclairage qu’un profil à illuminant unique. Il n’est pas plus « fin » et est surtout plutôt un compromis.

    Et oui, par définition, la « qualité » de la lumière a une influence fondamentale sur les couleurs. C’est justement tout le principe du système.
    Mais non, la charte ne réagit ni mieux ni moins bien à un soleil radieux ou à un temps couvert.

  3. 18 11 2009
    alpac (17:31:21) :

    merci beaucoup pour ces précisions.
    en ce qui me concerne ,j ai un 5MK2, et je trouvais une légère dominante « magenta » et quelque soit le profil pris, adobe standard, landscape etc
    avec la color check c’est ok, surtout j ai récupéré plus de densité sur les bleus,flagrant sur la charte et mes cieux sont plus denses, avant toute intervention avec lightroom évidemment.
    « brut de raw » c’est plus mieux bien qu’avant :o )
    il est évident qu’en terme de colorimétrie même avec une bonne calibration
    la subjectivité du photographe joue à plein.
    au plaisir de vous lire sur les différents forum

  4. 18 07 2011
    lawre (18:20:20) :

    Cette carte colorchecker est-elle vraiment une charte de couleur telle que définie dans Gretag ProfileMaker car il semblerait que les écarts de couleur entre une charte classique et celle-ci mesurés par un spectromètre relève un delta supérieur à 1? Étrange non pour un outil servant à l’étalonnage.
    La solution n’accepte que les DNGs. Avantage ou inconvénient quand on utilise plusieurs marques comme pentax et canon?
    Le vrai intérêt de ce pack, c’est la charte plastique et son coffret tout en un!
    En lisant quelques tests, il semblerait que les résultats soient meilleurs que les rendus de base mais insuffisant car l’approche du rendu couleur par excellence n’est pas atteint. C’est juste facile et pratique. Bon point sur cet aspect!
    Pour la balance des blancs j’ai une charte de gris neutre à 18% avec cible. Cela aurait été préférable sur celle proposé par X-Rite, vu la taille des cibles.
    Vu le prix on aurait tord de s’en priver vu qu’il y a amélioration du rendu (par rapport à la dérive colorimétrique) et que la productivité en est améliorée. Que vallent les autres solutions basées sur ce même principe?

Laisser un commentaire




sakura974 |
mariagepriscillaetolivier |
sierra1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | venissime
| Ma passions : la photgraphie
| elendian & auscar