• Accueil
  • > DNG
  • > Le format DNG – Mise au point…

Le format DNG – Mise au point…

16 04 2008

dngtm1.gifDans ce billet : Le DNG est-il l’arme absolue ?, nous avons vu que le format DNG pouvait être une solution pour mettre ses photos numériques à l’abri du temps dans l’éventualité de la disparition des logiciels de déRAWtisation propriétaires.

Mais qu’en est-il exactement de ce format ? Comment est-il utilisé ? Quelles sont ses limitations ?

Regardons tout d’abord comment fonctionne le logiciel Adobe DNG Converter

dngconverter.jpg

Lors d’une conversion au format DNG, le convertisseur propose 4 options :

  • Compressé (sans perte). A utiliser sans modération…
  • Conserve l’image brute – Le format de mosaïque initial est conservé. Adobe Camera RAW et les logiciels compatibles pourront tirer parti de toutes les données présentes dans l’image.
  • Convertir en image linéaire – Le format de mosaïque initial n’est pas conservé. Cette option est utile pour pouvoir par la suite utiliser un déRAWtiseur qui ne prend pas en charge le format natif de mosaïque de l’appareil. La contrepartie est un fichier DNG résultant plus lourd que le RAW d’origine.Le DNG linéaire est pratiquement équivalent à un Tiff. En tout cas, il s’en approche par le poids (environ 3 fois celui du fichier RAW d’origine) et par le fait qu’il contient des informations sur les trois couches RVB obtenues après dématriçage.
    A noter d’ailleurs qu’il n’est pas possible de revenir en arrière et de reconstituer le format de mosaïque initial. Cette option ne peut être considérée comme totalement non-destructive. Cette méthode présente également l’inconvénient de ne plus pouvoir utiliser l’algorithme de dématriçage propre au logiciel de déRAWtisation que vous souhaitez utiliser.
  • Incorporer le fichier brut d’origine – Incorpore dans le fichier DNG résultant la copie conforme du fichier RAW d’origine. Cette option présente l’avantage d’intégralement conserver les données d’origine,aux côtés du RAW standardisé au format DNG et permet de pouvoir utiliser le convertisseur propriétaire (tant qu’il est disponible) mais présente l’inconvénient de doubler la taille du fichier résultant. C’est probablement l’option qui répond le mieux aux exigences de pérennité.

1 Les logiciels compatibles avec le format DNG

Outre Adobe (avec Photoshop Elements, Photoshop et Lightroom), le format DNG est déjà pris en charge par plusieurs dizaines d’éditeurs de logiciels, dont Extensis, Canto, Apple, iView et DxO pour ce qui est des deux systèmes d’exploitation Microsoft Windows et Apple OS X.

Le monde linux n’est pas en reste, même si on peut trouver paradoxal que le nombre de logiciels présents sur cette plateforme ne soit pas plus élevé. La pierre angulaire des logiciels du monde linux est le module DCRaw développé par Dave Coffin. C’est sur ce module, en accord avec la philosophie du logiciel libre, que s’appuient les différentes déclinaisons de logiciels tels que UFRaw, The Gimp, Lightzone, etc.

A noter que Adobe Photoshop et ACDSee utilisent des portions du code dcRaw.

1-1 L’exception du convertisseur DNG de DxO.
Il va sans dire qu’un convertisseur DNG doit impérativement conserver les informations d’origine présente dans le fichier brut sans leur apporter la moindre modification.

Depuis la version 2.2, DxO intègre un convertisseur DNG. Or, le convertisseur DNG intégré dans DxO produit un DNG linéaire et ne préserve pas l’image RAW de départ.

Certes, cela permet de produire un DNG utilisable de manière plus universelle mais probablement au détriment d’une certaine fidélité.

1-2 Les restrictions de Apple Aperture
S’il est vrai que la dernière mouture de Aperture prend en charge le format DNG, il faut toutefois garder à l’esprit que la notion de « passerelle » n’est plus tout à fait respectée. En effet, Aperture fait état de la limitation suivante : « Les fichiers DNG doivent être générés par le convertisseur DNG Adobe en désactivant l’option ‘Convertir en image linéaire’ et créés à partir de formats RAW déjà pris en charge par ailleurs par MAC OS X 10.4.3 ou version ultérieure ». Autrement dit, même si le convertisseur DNG Adobe sait convertir un format RAW donné, Aperture ne pourra l’ouvrir que si ce format RAW donné était déjà pris en charge… par Aperture. Par exemple, un DNG issu d’un ORF d’Olympus E-400 ne pourra pas être ouvert par Aperture.

2 Les appareils photo avec format DNG en natif
Les fabricants de matériel photo Hasselblad (H2D), Leica (M8 et Digital-Modul-R), Ricoh (GR Digital) et Samsung (Pro 815) proposent, quant à eux, des appareils directement compatibles avec ce format avec toutefois une nuance dans la mesure où pour le Leica, c’est le DNG linéaire qui est proposé.

3 Pourquoi le format DNG n’est-il pas plus généralisé ?
Il existe certainement plusieurs raisons à cela. Parmi les plus évidentes, on pourra citer le fait que les fabriquants d’appareils photo veulent conserver la possibilité de se différencier des autres marques en proposant des RAW contenant des recettes ou des données qui leur sont propres. Ils conservent ainsi, selon eux, des possibilités d’innovation, mais aussi de marketing.

Cet argument est discutable dans la mesure où le format DNG laisse entière liberté pour ces différentiations.

4 Conclusions
Nous avons vu que la multiplication des formats RAW propriétaires posent plus de problèmes qu’ils n’en résolvent.

En particulier, le négatif numérique ne peut pas être comparée au négatif argentique en ce sens que la disponibilité du premier est totalement dépendante de la disponibilité d’outils de lecture qui, dans leur grande majorité, sont détenus par le fabricant de l’appareil photo. En conséquence, la pérennité du négatif numérique est totalement soumise à la pérennité de ces outils.

La nécessité d’un négatif numérique répondant à un format, sinon universel, du moins standardisé, devient un impératif absolu.

Le format DNG proposé par Adobe, compte-tenu de ses caractéristiques, apporte une réponse positive à la question, mais ne constitue qu’une étape vers une ouverture totale.

Reconnaissons tout de même que le DNG a le mérite d’exister.

Reste maintenant à, soit généraliser ce format, soit, en partant du même principe, arriver à des formats RAW ayant des spécifications totalement ouvertes, procurant ainsi au photographe la totale maîtrise de son processus artistique.

——————————————————-

Le convertisseur bi-directionnel Adobe DNG est téléchargeable et utilisable gratuitement. Il est décliné en deux versions. L’une pour l’environnement Windows et l’autre pour Macintosh.

Version pour Windows : http://download.adobe.com/pub/adobe/photoshop/cameraraw/win/4.x/DNG_Camera_Raw_4_3.zip

Version pour Macintosh : http://download.adobe.com/pub/adobe/photoshop/cameraraw/mac/4.x/DNG_Camera_Raw_4_2.dmg

Notes :

RAW : http://www.questionsphoto.com/tag/33-raw

OpenRAW [en] : http://www.openraw.org/info

 

 


Actions

Informations



3 réponses à “Le format DNG – Mise au point…”

  1. 16 01 2010
    Gotcha (15:14:39) :

    Bonjour,

    J’ai une question :
    Est-ce qu’il existe un format « révolutionnaire » qui permettrait dans un même fichier de conserver le RAW initiale + les modifications de retouches.
    Mais surtout pourvoir conserver l’historique de ces retouches afin de pouvoir revenir en arrière sur tel ou tel actions effectuée.

    Merci.

  2. 20 01 2010
    PHOTO [numérique] (18:57:41) :

    C’est justement ce dont le DNG est capable. mais à condition d’utiliser les applications qui le permettent.

    Si, par exemple, on utilise Adobe Lightroom pour développer un RAW et que l’on indique dans les préférences d’enregistrer les .xmp – fichier qui contient la liste des retouches effectuées – avec le DNG, ton objectif est atteint.

  3. 1 09 2012
    Cocagne (09:44:59) :

    Je viens ici depuis le forum de Gilles où tu mentionnais ce billet.

    Merci pour le résumé très complet.
    Je sens d’ailleurs poindre la notion de format TIFF sous l’appellation de DNG linéaire, qu’en est il ?

    Est il possible que tu reprennes ce post sur le forum car bien que ce dernier soit dédié à Lightroom tous les principes de base comme la définition des formats et leur logique nous concernent tous

Laisser un commentaire




sakura974 |
mariagepriscillaetolivier |
sierra1 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | venissime
| Ma passions : la photgraphie
| elendian & auscar